Logo rousset complet couleur 972ko modifie tri 1 cooltext613721911.png

Le Marathon de BARCELONE 15 mars 2015

  • Par buzz13
  • Le Mar 20 Oct 2015
  • Commentaires (0)

Les résultats club  :

01924 02715 Serge Mirra M35 Rousset Triathlon FRA   03:16:16 03:14:54
05109 02493 Gilles Vicente M45 Rousset Triathlon FRA   03:38:05 03:36:49
14576 16195 Patrick Grosjean M45 Rousset Triathlon FRA   05:12:50 04:55:36

et amis :

01911 02874 Laurent Bianciotto SenM Solo FRA   03:16:12 03:14:50
10726 12225 Sébastien Angee M35 Aix Triathl'on FRA   04:22:02 04:09:24

les photos : MARATHON BARCELONE 2015

et de très beaux recits :

Hello les jeuns,
Merci à tous pour vos encouragements!!!
Un grand Bravo à Serge pour sa super performance en 3h14min ainsi qu'à Laurent, dans le même temps. Génial!!!!
Bravo à Patrick d'avoir franchi la ligne d'arrivée malgré une préparation chaotique... il est quand même allé jusqu'au bout!! et à Sebastien qui a rempli son objectif en moins de 4h!!!
Pour ma part je passe a coté de l'objectif fixé et je fini en 3h36.
Douleur sous l'ischio jambier gauche et aux tendons gauches (sous le genou et à la cheville), avec les cuisses dures, d'un coup, dès le 16iem km. Impossible de maintenir l'allure et pas d'autre choix que de laisser partir les ballons du 3h15 la mort dans l'ame.!!!! J'ai serré les dents pendant 25km pour finir et franchir la ligne car je ne pouvais pas abandonner après ces mois de préparation!
Faut que je comprenne à quoi ont été liées ses douleurs...et reparte encore mieux pour aller chercher ce chrono!!!!
Place maintenant au Triathlon (je vais dépoussiérer le vélo!!)  et en avant pour Le Salagou!!
Un grand merci à nos supportrices reporters qui ont fait elles aussi leur Marathon, pour nous voir passer, nous encourager, et nous soutenir avant pendant et aprés la course!!!!!
On a passé un super weekend..sous le soleil.. et profité de l'aprés course...facon Tapas et Cerveza...
A renouveller...sauf le chrono...

 ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Salut à tous

Etre sur la ligne de départ d'un marathon c'est toujours quelque chose de grandiose : les émotions remontent et beaucoup de choses nous passent par la tête lors du compte à rebours  .
On revoit toute la prépa effectuée, les bonnes séances comme les plus dures , on profite du site dans lequel on va évoluer et de l'ambiance de fête qui va nous porter et bien sûr on pense aux personnes à qui l'on tient et qui vont nous suivre de près ou de loin ...
En 2011 je n'ai pas pu faire partie de cette fête et cela a été un peu dur pour moi, même si j'ai pris plaisir à suivre mes amis cette année là .
Cette fois j'y suis . Je suis dans le SAS en compagnie de mon pote "de presque 20ans" Laurent et de l'ami "Gilou" qui m'a fait découvrir les joies du triathlon et avec qui j'ai partagé de sacrés challenges . Manque à l'appel notre Fabrizio national (mais je suis sûr qu'on aura l'occasion de partager à nouveau de belles épreuves "outre Atlantique"?) et  Fafa le Guerrier .
Un peu plus loin dans le peleton, Sebastien et Patrick avec qui j'ai pu sympathiser plus récemment .
Le départ donné , nous nous calons sur le "rythme " au bout de 3km ( les 3 premiers étant courus plus gentiment histoire de se chauffer)
Je perd de vue mes 2 compagnons , je suis un peu devant et je suppose qu'ils suivent . En fait je ne vais revoir que Laurent vers le 14ème km . Suis-je parti un peu vite? Je lui demande ou est notre Gilou mais difficile de savoir avec cette masse de coureurs ...
Nous évoluons côte à côte ce qui nous permet de nous motiver mutuellement . 
16ème kilomètre juste après la Sagrada Familia nous apercevons nos fidèles supportrices  et cela fait vraiment du bien ! 
Au 17ème , 1ère alerte une vieille douleur au pied attrapée avec des chaussures neuves pendant la prépa (et finalement sagement délaissées l'avant veille au profit des vielles Mizuno ) refait surface ... Ne pas se focaliser la dessus !
Un peu avant le semi j'entends un "Allez Sergio" , c'est Seb que j'aperçois parmi cette foule immense . La encore ça fait du bien de voir des visages familiers . Le demi tour de l'avenue est là et j'essaye encore  de voir mon Gilou mais sans succès .
Nous passons au semi en 1h37'57" , j'avais prévu un 1h36'30" ... ca veut dire que la marge que je voulais avoir est inexistante et que même nous sommes " en retard" pour un sub 3h15 ...  
Malgré tout les drapeaux "3h15" sont encore derrières, et pour nous rassurer on se dit que le 2ème semi est plus "simple" car plus plat ...
L'ambiance nous booste sur le bord de route avec les groupes de samba ou encore de rock avec notamment un bon morceaux de U2 qui donne du coeur à l'ouvrage ! 
Un peu plus loin 2ème alerte , le groupe de fanions de 3h15 nous aspire avec cette fois une masse de coureurs où il est plus difficile de se faire une place ... Cela met un premier coup au moral , le deuxième c'est que l'allure est plus rapide que celle que nous tenions ... il va falloir serrer les dents ! 
Pendant 2 bornes avec Laurent on se regarde et on se dit que ça va être dur ... Les meneurs prennent même quelques dizaines de mètres à un moment ... vite s'alimenter , s'hydrater se  reconcentrer ne rien lâcher !
Le premier meneur se fait rappeler à l'ordre , il allait un poil trop vite... ouf ! Je me replace et je tente de voir nos supportrices au 2ème point (29ème km Tour Agbar) sans succès hélas ...
Le retour bord de mer est plus simple même si la chaleur fait son apparition ... Un gars chute devant moi au 34ème je l'évite de justesse , il est attendu par un meneur et ramené , rester concentré , ça commence a faire mal .
Le passage le plus dur 36ème et 37ème , en plus ça monte vers l'Arc de Triomphe , impossible de voir nos femmes à nouveau , a ce moment là je suis à 2 doigts de lâcher les ballons . Mais avec Laurent on s'accroche , on a pas fait tout ça pour rien on va pas lâcher si près du but . 
Au 38 ème comme on a pris  l'habitude pendant l'épreuve, on prend une bouteille au ravito et on se la passe . Mais cette fois je ne trouve plus le Laurent juste à côté de moi pour lui passer l'eau  . A t'il laché ? Je suis de mieux en mieux ça revient c'est dingue et je me dis que ça va le faire, j'ose même passer devant les meneurs et accélérer . 
Dernière montée , une petite pointe au mollet se fait sentir , début de crampe , je fini ma ptite bouteille d'eau , ça serait horrible de "sauter" si près du but  ! Laurent passe à côté il reste 1,5 km de montée , il file , je ne peux suivre , malgré tout on double des dizaines de concurrents certains sont arrêtés . Je reviens sur lui au somment il reste 200 m, il fini en puncher , je suis au bord de la syncope ;o) , va t'on y arriver ou échouer de quelques secondes ? 
La ligne , la DELIVRANCE , l'arrêt du chrono avec le soupçon de lucidité qu'il reste , il affiche 3h14'54" , je l'ai fait  YES ! je vais voir mon poto , nous sommes HEUREUX .
L'émotion est là et bien présente comme seul ce genre d'épreuve peut la provoquer . 
QUE DU PLAISIR à l'état pur . Encore plus du fait d'avoir pu le faire ensemble en n'ayant pas couru une seule fois tous les deux !
L'émotion passée nous retrouvons un peu plus tard  avec plaisir Gilou qui hélas n'a pas été dans le bon jour , ( mais ça n'est que partie remise quand on connait le spécimen  ! ;o) ),  nos supportrices avec qui on partage le plaisir "de l'avoir fait" puis Sebastien arrive . On apprend que Patrick est finisher et la je dis chapeau car avec une prépa autant tronquée fallait le faire !
La fin de we est géniale avec le beau temps, les bières et les tapas  . 
Le sport c'est ça : se  faire plaisir , se dépasser et partager .
Merci à tous pour vos messages bien sympas et rdv l'an prochain encore plus nombreux à Barcelone ... ou ailleurs ;o)
Serge

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau